Le temps des vendanges !

Après une saison très chaude, voici venu le temps des vendanges. Les Compagnons des Vignes des Coteaux du Sol d’Yerres, bien aidés par nos amis de la Grappe Yerroise, et cerise sur la gâteau, la présence du Grand maitre Michel Privat, ont procédé à la cueillette des « baies » soient les grappes qui ont survécus à la chaleur et la sécheresse.

Normalement la vigne n’a pas besoin d’arrosage, mais pour les vignobles de moins de cinq années, les racines ne sont pas encore descendues profondément dans le sol, et elles sont donc fragiles en période sèche et très chaude.

Comme chacun le sait, une vendange, cela se fait à un moment assez précis, en fonction des degrés d’acidité et de sucre. Ce mardi 15 septembre, l’heure était venue, et il fallait limiter la détérioration en cours par manque d’eau.

Les vendangeurs se sont retrouvés à la Grange pour égrapper et presser la récolte. La perspective d’une première cuvée en cours, qui est essentiellement expérimentale, se fera sur 42 à 48 litres de jus.

Il est clair et indispensable de pouvoir disposer d’un chai pour la récolte de 2021 et des membres et parrains en nombre pour égrapper, car il faut aller très vite pour éviter l’oxydation du jus qui arrive sans tarder. Nous devrons organiser cela en 2021.



Cette opération s’est terminée ce dimanche par le barbecue des vignes sur la parcelle du Clos des Chartreux de Solers, très apprécié et avec la chance d’une bonne météo malgré la petite pluie du matin et averses du soir.

Le barbecue était en action par les maitres de la cuisine, Patrick et Daniel. Le service a été assuré par les fidèles de la vigne.

Un grand bravo à tous pour ce moment festif en ces temps de psychose collective.

En début 2021(Février) nous proposerons un petit concert suivi du mâchon de St Vincent, mais nous en reparlerons



En matinée, Michel Devot, pour le Comité de Coordination Région Ile de France, était à Combs la Ville à l’occasion des vendanges.

Là aussi le manque d’eau s’est fait sentir, mais le parc Chaussy offre des moyens plus faciles pour les arrosages.

Les confrères d’Irminon étaient nombreux, et c’est près de 30 personnes qui se trouvaient a l’œuvre, autour des tables d’égrappage ou du pressoir.

Les Sept cents pieds de vigne donneront ici entre 500 et 600 litres de jus. Facile de faire une estimation pour Solers avec ses quatre cents pieds quand notre Clos des Chartreux donnera sa pleine mesure, peut-être en 2021 ?

Nous notons aussi la présence de FR3 Paris Ile de France pour son reportage et la brève intervention du président de COCORICO pour la défense des vignes culturelles associatives en Ile de France.

Ce reportage passera à partir du 14 Octobre

Michel Devot

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Peut-être suis-je mal avisé mais il m’a semblé en passant devant les vignes avoir aperçut d’énormes dégâts d’oïdium et non de sécheresse.
    En tant que vigneron à la retraite il m’a été donné d’en voir pendant ma carrière. Un peu de soufre permet en général de le combattre.

    1. Bonsoir Monsieur
      Je partage assez votre avis, je pense qu’effectivement, nous n’avons pas pris suffisamment de précaution en Aout.
      Un traitement à la bouille bordelaise n’est pas suffisamment efficace.
      Etes vous de Solers ou proche, nous aurions plaisir à vous comptez avec nous et nous aider a bien gérer en 2021, cette vigne, sur le plan protection ?
      A vous lire ici ou sur mail privé devotms@orange.fr

  2. Les vendanges du « Clos Saint Vincent » de Chennevières-s/M. ont eu lieu, sous le soleil, le mardi 15 septembre dernier – Adhérents, amis et représentants de la Ville sont venus masqués , sécateurs et paniers en mains, pour apporter la récolte au pressoir. Belle ambiance amicale sous le kiosque et apéritif convivial ont rassemblé tous ceux qui étaient heureux de cette sympathique journée. Une belle cuvée en attente !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.