Archive dans 22 juillet 2021

Le message de nouveau président de Conseil départemental

M Jean Francois PARIGI Président du Conseil départemental

Mesdames, Messieurs,

Après un report et plusieurs mois d’attente, notre Assemblée a finalement pu être renouvelée à la suite des élections départementales. À cette occasion, les Seine-et-Marnais ont fait le choix de réitérer leur confiance envers notre majorité pour ce nouveau mandat.

Mes collègues récemment élus m’ont quant à eux fait l’honneur de me porter à la présidence de notre institution. Je les en remercie chaleureusement et leur témoigne l’assurance de ma détermination à me montrer digne de leur confiance, de votre confiance.  

Je mesure en effet pleinement la responsabilité qui m’est confiée, responsabilité qui m’honore autant qu’elle m’oblige, et tiens à vous assurer que je mettrai tout mon temps et toute mon énergie pour représenter et promouvoir chacun des territoires qui composent la Seine-et-Marne. Je le ferai avec le soutien de la majorité départementale et dans le respect des différentes sensibilités présentes au sein de notre Assemblée.

Conseiller départemental de 2011 à 2015 puis premier Vice-Président de 2015 à 2017, je connais bien notre Département et ses différents territoires. J’y suis profondément attaché et je les défendrai avec force et conviction, comme je l’ai toujours fait.

Car j’en ai l’ambition et la conviction, notre Département, nos intercommunalités et nos communes ont un rôle essentiel à jouer, nous l’avons d’ailleurs bien démontré durant la récente crise sanitaire. Ce rôle, nous devrons continuer de l’incarner et l’amplifier, au-delà des crises que nous traversons.

C’est à ce titre que j’entends aujourd’hui instaurer une nouvelle dynamique pour redonner à la Seine-et-Marne toute la place qu’elle mérite. Nos territoires ne doivent pas être oubliés ou encore être considérés comme de simples territoires servants, comme avait coutume de le dire Jean-Jacques Barbaux. Je pense par exemple aux déchets des chantiers du Grand Paris, situation pour laquelle je souhaite renverser le rapport de force en vigueur jusqu’à présent.

Avec la majorité, notre vision est claire et notre cap fixé : faire de la Seine-et-Marne, un territoire fort, un territoire ambitieux. Pour ce faire, nous impulserons une nouvelle dynamique pour lutter contre les inégalités et réconcilier le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest qui, loin d’une logique concurrentielle, se doivent d’être pensés comme un tout. L’équilibre entre les territoires est une notion à laquelle j’attache beaucoup d’importance et que je défendrai avec conviction pour ne laisser aucun Seine-et-Marnais au bord du chemin.

Si je souhaite appréhender notre Département comme un tout cohérent, j’ai bien conscience que les enjeux ne sont pas les mêmes d’une commune à une autre. Aussi, nous renforcerons les réponses apportées au regard des besoins et des attentes de chaque territoire, au travers notamment de la contractualisation. Je souhaite faire de notre Département un acteur fédérateur aux côtés et au service de ses territoires pour soutenir la mise en place de projets adaptés à chacun.

Accompagner la mise en œuvre de vos projets structurants et la réhabilitation de votre patrimoine dans le cadre de notre politique contractuelle, poursuivre la rénovation et la construction de collèges, mettre à votre disposition un centre départemental de vidéosurveillance sont autant de chantiers que nous mènerons pour répondre à notre ambition.

Cette mandature sera placée sous le signe du « faire » et de l’action, à vos côtés, pour faire de la Seine-et-Marne un territoire plus sûr, préservé, solidaire, innovant et attractif.

Vous pouvez compter sur moi !

Solers en fête ce 3 juillet

Une année particulière, la traditionnelle fête de la St Jean s’est vue, cette année transformée en une fête des familles, vu le caractère des prestations fournies.

Une météo plutôt favorable, une température bien supportée grâce aux boissons proposées par Comité des Fêtes et ses viennoiseries, malgré les craintes en fonction des bulletins météo diffusés dans le courant de la semaine.

Une participation importante du public Solersois, dans le plaisir de se retrouver, après cette longue période de crise sanitaire.

A midi, il était possible de profiter de la restauration sur place, Food Truck burgers, et pizzas .

Les enfants étaient particulièrement intéressés par les 5 jeux gonflables, lesquels donnaient de la place de la mairie, une image exceptionnelle et rare.

Borne 2 Dance nous a donné un moment magique, sur fond de musique classique, remarquable de qualité et de précision, bravos aux pros !

De son côté Soler’s Dance est revenu sur son voyage autour du monde, extrait du spectacle donné dernièrement à Grisy Suisnes, encore de la beauté et de l’art !

Soler’s Dance a terminé cette journée par un cour de Zumba !

N’oublions pas les Sportifs du Judo, du Vo Vinam, Nicole toute en paillettes, le Handfit, en espérant oublier personne.

En fin de matinée, une remise de prix par la municipalité a été faite pour les bacheliers de 2020 et les Primaires de l’école Louis Aragon.

Cette forme de fête sera sans doute à refaire, mais en ne supprimant pas la fête de la St Jean, et ses festivités et feux d’artifices, car cela manquerait à Solers.

Remercions l’adjointe aux associations, ainsi que le responsable de la communication et des Ecoles, sans oublier le maire de Solers, très présents, pour l’organisation  et la rencontre des habitants.

Régionales et départementales…

Les résultats pour la commune de Solers sont à cette heure publiés.

Selon les chiffres donnés par Christophe BOUVET, responsable de la communication municipale, les candidats LR, M Chanussot et Daisy LUCZACK emportent la décision assez largement dans notre localité. Ce qui laisse présager un succès Républicains en Seine et Marne et une présidence probable.

Au niveau Ile de France, Valérie PECRESSE semble partie pour poursuivre son action.

Il faut rappeler, que dans un bureau de vote, les personnes chargées de prendre vos votes ne sont là que pour cela. Il est strictement interdit d’engager des débats notamment municipaux.

La personne en question, sans doute respectable, à raison ou tort, n’a pas à interpeller un élu en bureau de vote en lui manquant de respect. Il se trouve que maintenant, et on peut le regretter en raison de l’éloignement des réactivités, la communauté de Communes dispose des prérogatives sur différents secteurs.

Résultats

DEPARTEMENT 77

Inscrits 888

269 votants

252 exprimés soit 30,29%

Chanussot Luczack 158 soit 62,69%

Gay Lucchini 94 soit 37,3%

Nuls et vides 18

REGION IDF

Inscrits 888

Votants 268

Exprimés 263

DVD LR Valérie Pécresse 110 soit 41,82%

RN Jordan Bardela  83 soit 31,55%

Julien Bayrou GAUCHE 56 soit 21,29%

LERM Majorité Laurent St Martin 14 soit 5,32%

Nuls et vides 5

Au conseil ce 24 juin…

Le conseil municipal s’est réuni sous la présidence du maire, Gilles Groslevin, ce jeudi 24 juin à 19h30.

La CCBRC semble avoir été un des points les plus évoqués avec le vote sur le pacte de gouvernance et la révision des statuts.

Ces délibérations sont votées avec quelques votes contre, voir abstentions.

M Mariaud a fait part de son étonnement. Que restera à gérer par les élus communaux ? De plus en plus de compétences dépendent et vont dépendre de la CCBRC.

M Mariaud demande qu’un état des lieux soit fait clairement au niveau des compétences.

Il indique que le Canton était à bonne taille humaine pour gérer une intercommunalité.

Sur ce point précis, qu’il soit permis à votre rédacteur de confirmer son accord. Une intercommunalité trop grande, avec de longues distances à parcourir pour bénéficier d’usages comme des locaux communs, n’est pas un réel progrès.

Si une intercommunalité est utile pour l’acquisition de biens achetés en commun, souvent impossible pour une commune seule, ou la mutualisation des équipements et une solidarité sociale, une trop grande dimension géographique ainsi qu’un nombre élevé de communes, réduisent la disponibilité de ces avantages. (Et on laisse entendre, qu’elle pourrait encore devenir plus grande ??).

Le canton au départ avait une fonction de ce type, et permettait des achats communs. Qui se souvient des salles multi sports cantonales ? La bonne intercommunalité est le canton. On invente toujours trop de systèmes dans le mille feuilles, et cela coute cher !  

Des Communautés de communes qui deviennent des départements bis dans les départements, sont l’exemple même des dérives, selon moi, de la bureaucratie française, laquelle aujourd’hui, recentralise plutôt que l’inverse.

Autre décision, celle-ci concerne le cimetière. Il semblait nécessaire de revoir une tarification trop ancienne qui ne convient plus aux besoins aujourd’hui et aux travaux nécessaires, notamment l’agrandissement du colombarium.

Sans vouloir être excessif, selon la volonté du maire, sa proposition a été votée à l’unanimité.

Ce sera donc 150€ (actuel 100€) pour les concessions à 30 ans et 300€ pour celles à 50 ans.

Le colombarium sera à 200€ pour une durée de 15 ans et 400€ pour 50 ans.

Le conseil vote la convention permettant au maire permettant des achats d’équipements nouveaux aux écoles, dont des projecteurs interactifs. Il vote aussi la récupération des fonds versés au syndicat qui gérait les équipements sportifs à Brie Comte Robert, plus aucun élève étant aux établissements éducatifs de cette ville (Arthur Chaussy).

Vous trouverez tous les détails de ce conseil dans le compte rendu qui sera publié au site officiel de la mairie