Au conseil ce 24 juin…

Au conseil ce 24 juin…

Le conseil municipal s’est réuni sous la présidence du maire, Gilles Groslevin, ce jeudi 24 juin à 19h30.

La CCBRC semble avoir été un des points les plus évoqués avec le vote sur le pacte de gouvernance et la révision des statuts.

Ces délibérations sont votées avec quelques votes contre, voir abstentions.

M Mariaud a fait part de son étonnement. Que restera à gérer par les élus communaux ? De plus en plus de compétences dépendent et vont dépendre de la CCBRC.

M Mariaud demande qu’un état des lieux soit fait clairement au niveau des compétences.

Il indique que le Canton était à bonne taille humaine pour gérer une intercommunalité.

Sur ce point précis, qu’il soit permis à votre rédacteur de confirmer son accord. Une intercommunalité trop grande, avec de longues distances à parcourir pour bénéficier d’usages comme des locaux communs, n’est pas un réel progrès.

Si une intercommunalité est utile pour l’acquisition de biens achetés en commun, souvent impossible pour une commune seule, ou la mutualisation des équipements et une solidarité sociale, une trop grande dimension géographique ainsi qu’un nombre élevé de communes, réduisent la disponibilité de ces avantages. (Et on laisse entendre, qu’elle pourrait encore devenir plus grande ??).

Le canton au départ avait une fonction de ce type, et permettait des achats communs. Qui se souvient des salles multi sports cantonales ? La bonne intercommunalité est le canton. On invente toujours trop de systèmes dans le mille feuilles, et cela coute cher !  

Des Communautés de communes qui deviennent des départements bis dans les départements, sont l’exemple même des dérives, selon moi, de la bureaucratie française, laquelle aujourd’hui, recentralise plutôt que l’inverse.

Autre décision, celle-ci concerne le cimetière. Il semblait nécessaire de revoir une tarification trop ancienne qui ne convient plus aux besoins aujourd’hui et aux travaux nécessaires, notamment l’agrandissement du colombarium.

Sans vouloir être excessif, selon la volonté du maire, sa proposition a été votée à l’unanimité.

Ce sera donc 150€ (actuel 100€) pour les concessions à 30 ans et 300€ pour celles à 50 ans.

Le colombarium sera à 200€ pour une durée de 15 ans et 400€ pour 50 ans.

Le conseil vote la convention permettant au maire permettant des achats d’équipements nouveaux aux écoles, dont des projecteurs interactifs. Il vote aussi la récupération des fonds versés au syndicat qui gérait les équipements sportifs à Brie Comte Robert, plus aucun élève étant aux établissements éducatifs de cette ville (Arthur Chaussy).

Vous trouverez tous les détails de ce conseil dans le compte rendu qui sera publié au site officiel de la mairie

Laisser un commentaire