Accueil

Vignes: Eviter les brûlures

Réduire fortement les doses de soufre l’été, renoncer à traiter à l’annonce de fortes chaleurs, ou éviter certains produits : tels sont les conseils donnés par les experts pour ne pas revoir les graves brûlures de l’an passé.

Les températures extrêmes et le déficit hydrique sont les premiers responsables des brûlures connues par le vignoble en 2019. Mais le soufre les a aggravés. « Il a utilisé le peu d’hygrométrie disponible dans l’air pour s’oxyder, et déshydraté la vigne », explique Thierry Favier, responsable technique vigne à la coopérative CAPL dans le Vaucluse.

Retour sur le développement durable

Le développement durable, un concept étudié depuis quelques années déjà, occupe nos élus de Seine et Marne, ainsi que différents services dans les mairies de notre département.

Trois communes ont été élues, meilleures communes vertes, Fontenailles, Féricy et Yèbles.

Lors des vœux du 22 janvier, elles ont reçu leurs médailles départementales.

L’éclairage publique est passé en laser avec modération dès 22 h.

Des poteaux à détection de mouvements sont posés aux endroits ciblés, soit huit pour Yèbles.

Des panneaux solaires sont installés sur des locaux municipaux………

Citation :

Le développement durable se définit comme un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

C’est un principe d’organisation de la société humaine qui tient compte des ressources finies de la planète et agit sur trois dimensions interdépendantes :

la dimension environnementale. Le développement des activités humaines doit se faire de façon à ne pas nuire à la capacité de renouvellement des ressources naturelles ou au bon fonctionnement des services écosystémiques

 la dimension sociale. Le développement harmonieux de la société humaine passe par la cohésion sociale garantissant à tous l’accès à des ressources et services de base (la santé, l’éducation) ;

la dimension économique. Le développement économique doit permettre la diminution de l’extrême pauvreté et l’exercice par le plus grand nombre d’une activité économique dignement rémunérée.

Michel DEVOT

Solers/Conseil municipal et coté nature !

Nouvelle séance du conseil municipal ce jeudi 28 mai toujours à huis clos selon les règles liées à la crise sanitaire.

Espérons un retour rapide vers une vie dite normale afin de retrouver des séances publiques.

Les élus ont voté le budget 2020 ainsi que les subventions aux associations.

La mise en place des commissions sur divers secteurs s’organise., environnement, travaux, appels d’offres, etc..

Enfin les élus nommés aux syndicats et divers groupement intercommunaux et départementaux, SIETOM, SMAB, etc..

Vous trouverez tous les détails prochainement sur le site officiel de la mairie, ainsi que le tableau des élus, compétences et commissions. Ne pouvant pas assister à cette réunion, je ne dispose pas davantage de détails, notamment les chiffres budgétaires.



VIGNES INNOVATIONS POSSIBLES

Si vous voulez tenter de créer de nouvelles variétés, la période est idéale. Dans un premier temps, il vous suffit d’une pince à épiler, d’un tamis et d’un sachet kraft.

Les spécialistes de l’Institut Français de la Vigne et du Vin sont à pied d’œuvre dans les vignes en fleurs. Ils les fécondent manuellement pour en créer de nouvelles aux caractéristiques plus intéressantes. En relayant leur quotidien et des photos sur les réseaux sociaux, ils suscitent la curiosité des vignerons.

Michel Devot

Solers/Le conseil municipal est en place.

Les élections municipales pour le premier tour, se sont tenues le 15 mars dernier.

La liste sortante, avec quelques modifications au niveau des entrants et sortants, a été reconduite le 15 mars avec 65,36 % des votes exprimés.

Ensuite à cause de l’épidémie du Covid 19 , et de la crise sanitaire qui en a découlée, nous avons eu très régulièrement des questions quant à la tenue du second tour.

On entendait un peu tout et son contraire sur le fait de reporter toute l’élection ou retarder le second tour, date en mai, date en septembre, voir même en janvier 2021.

La décision a été prise, ce sera le 28 juin, mais pas pour Solers, vu l’élection avec 2 listes et le résultat.

Alors que les communes voisines, avec plus d’habitants, ne sont pas parvenues à faire de seconde liste, Solers présentait 30 candidats et même un peu plus compte tenu du nombre prévu en réserve.

C’est le signe du dynamisme local et de la volonté de servir notre communauté et on ne peut que s’en réjouir.

Sans surprise, Gilles Groslevin a été réélu à la charge de maire. Il sera entouré de :

Laurent Messageot comme premier adjoint en responsabilité des finances municipales

Sylvie Devot, deuxième adjoint, continue le pôle associations, avec la solidarité et en plus le CCAS.

Alain Fournier, troisième adjoint en charge des travaux communaux et entretien des bâtiments.

Deux délégations sont créées :

Christophe Bouvet, pour l’école et communication.

Marie Roussel pour l’environnement.

Ces nominations seront officialisées par arrêté municipal.

Pour les détails de ce conseil et toutes informations, reportez-vous au site officiel de la mairie, où le rapport précis sera publié et le nouveau conseil affiché.

Michel Devot « Votre Journal local »

Solers/Encombrants

Pour revenir sur les informations liées au déconfinement données par le SIETOM à partir du 11 mai sur les collectes, le ramassage des « monstres » est bien fixé au samedi 23 Mai.

Votre journal local revient sur cette question, car des annonces contradictoires ont circulé ici ou là.

Pour vérifier, vous pouvez revenir au tableau et informations publiés sur le site officiel de la mairie, ou remonter quelques articles plus tôt ici.

Les encombrants sont donc à sortir ce jour.

Agriculture : Phytosanitaire

Le Conseil d’Etat valide la réduction des ZNT dans les chartes riverains non ratifiées

Les ONG requérantes ne s’attendaient pas à une telle décision. Les agriculteurs peuvent continuer à traiter à moins de 10 mètres des habitations dès lors que leur charte à été mise en concertation.

Pour les neuf ONG requérantes*, c’est la douche froide. Contrairement à ce qu’elles avaient prédit en sortant de l’audience du Conseil d’Etat ce mercredi, l’instruction technique DGAL/SDQSPV/2020-87 du 3 février 2020 va continuer à s’appliquer.